Contactée par Myrtille pour lui donner mon avis sur l'évolution de la customisation, j'ai eu la surprise de retrouver certains de mes propos dans la revue professionnelle Arts Textiles du mois de décembre.

23

45

En substance, j'expliquais à Myrtille que la customisation a de beaux jours devant elle car "redonner vie à un vieux manteau avec de nouveaux boutons, une jolie broche et quelques rubans est à la portée de toutes les bourses." Mais je nuançais également mes propos en concluant que "l'on vient plutôt (au Comptoir) avec l'idée de se fabriquer quelque chose, que d'aménager une pièce ancienne."