... ou se balader dans le Paris des vieux métiers

Il y a quelques mois, un homme entre deux âges entrait dans la boutique. A ma rituelle question "Puis-je vous aider ?', il me répondit "Non merci, je flâne juste." Quelques minutes plus tard, il m'expliqua être en train de rédiger un article sur les vieux métiers parisiens, notamment bouchers et merciers et souhaitait savoir s'il pouvait y évoquer la boutique dont le cadre ancien lui plaisait beaucoup. Notre conversation fut très brève (et je ne saurais jamais quel hasard avait mené ses pas jusqu'à nous) mais je retins que la revue paraîtrait mi-novembre et qu'il faudrait plutôt la chercher dans les bonnes librairies que chez les marchands de journaux.

Ce que j'ai appris de Tango, je l'ai glané sur leur site (sur lequel vous pouvez commander les numéros de cette nouvelle série) : "Après une longue immersion, Tango remonte à la surface. Ce sera pour peu de temps, le temps de quatre numéros. Quatre escales en deux ans, ce fut aussi le temps de la première traversée, il y a vingt-cinq ans. Ephémère, parce que Tango ne peut être qu’un rendez-vous suspendu, une aventure rare." 

Le deuxième numéro de la revue est paru le 15 novembre et je vous livre ci-dessous l'article en question (la boutique est mentionnée, avec humour, sur la dernière page...).

mercerie_1

mercerie_2 mercerie_3
mercerie_4 mercerie_5
mercerie_6 mercerie_7
mercerie_8 mercerie_9
Cliquez sur les photos pour les agrandir et lire le texte.